Bob Jungels, 12e du Tour de France

Bob Jungels : « Il faut toujours croire en soi »

« Je suis content d’avoir terminé ce Tour de France, sans maladie et sans problèmes et d’être douzième du classement général avec une victoire d’étape à la clé. Cela a été un Tour de France sans temps mort, sans moment de répit. Il ne fallait pas craquer et se battre. Je garderai en mémoire l’étape de Châtel et ce succès si important après tout ce que j’avais traversé. Ce n’était pas évident d’endosser le rôle de leader après l’abandon de Ben O’Connor mais je me suis battu pour relever le challenge. J’ai essayé ensuite de tenter ma chance, de partir dans une échappée comme cela a été le cas dans l’étape de Mende mais je n’y suis pas parvenu.

Il y a un an, je commentais le dernier contre-la-montre sur Radio Télé Luxembourg, quelques jours après avoir été opéré. Etre ici, cela fait plaisir. C’est un soulagement et c’est le signe qu’il faut toujours croire en soi. C’est le plus important dans la vie. »Bob

 

Le chiffre: 21

La victoire de Bob Jungels à Châtel lors de la neuvième étape du Tour de France était le 21e succès dans le Tour de France de l’histoire de l’équipe.

« Avec la victoire de Bob à Châtel, à la suite de la plus longue échappée solitaire dans le Tour depuis 2006, Bob a parfaitement répondu à ce que l’on attendait de lui.

En plus de ce magnifique succès, Bob Jungels s’est battu chaque jour pour conserver sa 12e place au classement général. Il a fait honneur à l’équipe en assumant le rôle de leader. Il n’a rien lâché. Si l’on tient compte de toutes nos mésaventures, on peut être satisfait du comportement de nos trois coureurs en course jusqu’à Paris. Sans ses meilleurs grimpeurs, l’équipe AG2R CITROËN n’a pas pu peser sur la course comme elle l’espérait mais le bilan est positif.», dit Vincent Lavenu, manageur général de l’équipe AG2R CITROËN.